ASS 0 KACM 0 : Un nul avec des regrets Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Azad   
Le Kawkab Athlétique à l’image de son adversaire du jour l’ASS n’a pas réussi à mettre fin à une série de matches sans victoire en se séparant sur un nul (0-0) samedi au Stade Boubker Ammar de Salé. Affichant des vertus de combativité, les Kawkabis ont tenté de se relancer devant un adversaire coriace et difficile à jouer .
Finalement le KACM n'a pas imité l’Irlande. Tant mieux, puisqu'ils ont gagné un petit point. Jamal Fethi, qui avait exhorté ses joueurs à se révolter et mouiller le maillot, ne leur en voudra certainement pas... Les Rouges, grâce à un caractère laborieux ont pris un seul point mais précieux. Précieux aussi pour les slaouis qui, eux ont frôlé la catastrophe en évitant la défaite de justesse.
Sans Bagui, absent pour raisons qu’on ignore ou encore des rumeurs qui restent à confirmer les Kawkabis affichent d'entrée qu'ils ne sont pas là pour la bonne cause. Profitant d'une défense mancelle apathique, ils avaient l’occasion d’ouvrir logiquement le score en première période par l’intermédiaire de Gleison sans l’intervention du vétéran Ouchella inéxtrémiste qui dévie le ballon au corner sous le pied du Brésilien. Les deux formations ont donné parfois l’impression d’être, complètement perdus sur le terrain, mais attentifs et méfiants. Les slaouis sont passés à côté de la correctionnelle, notamment sur l’action de Koné qui a faillit ouvrir le score sans la faute flagrante du défenseur slaoui Sena alors que l’arbitre, a fait signe de jouer et n’accorde pas un penalty loin d’être litigieux. C'est finalement un petit miracle si les locaux rejoignent les vestiaires sur un score vierge.
Le début de la seconde période ne semble pas montrer de volonté de réaction aux locaux. Du coup, Le KACM tombe peu à peu dans la facilité et sombre dans un faux-rythme qui va finalement faire les affaires adverses. Sur un ballon mal dégagé par la défense, un défenseur slaoui ne se pose pas de question et expédie une tête puissante qui frôle la transversale du portier Kawkabi, les hommes de Fethi se dirigent vers une nouvelle contre-performance. Finalement, Gleison parvient à s'extirper du marquage pour aller chercher les ballons au milieu du terrain et menacer la défense slaoui à plusieurs reprises. La suite est une leçon de sang-froid de l’ivoirien Koné qui, sans l’intervention en deux fois du gardien Kouha, et avec un plat du pied plein de maîtrise a faillit ressusciter le peu de supporters Kawkabis ! Le KACM, encore valeureux mais mal payé, a les jambes coupées, et ne parvient pas à trouver les ressources pour marquer dans les ultimes minutes.
Les Slaouis encaissent leur troisième nul de suite et le second chez eux et restent à deux points de retard sur leur adversaire du jour. Les Kawkabis peuvent souffler. Grâce à une agressivité retrouvée, ils restent à la même place du classement et doivent dès aujourd’hui penser au fighting spirit, ça peut aussi faire gagner des matchs...

Azad pour kawkabi.com
Trackback(0)
Commentaires (2)add
...
Ecrit par Azad , novembre 22, 2009
Je ne connais pas de ben chrifa à salé!
Abus
vote down
vote up
Votes: +1
...
Ecrit par Anwarock , novembre 22, 2009
Je me demande pourquoi on ne gagne pas contre des petits clubs comme l'ASS et on attend de jouer contre des vrais et grands adversairs pour tenter de gagner!
On a dormi à Fés contre les WAF et une semaine plus tard, on s'était mutilés pour battre le Raja alors qu'il y'avait le même nombre de points à gagner!
Cette fois là, on a joué comme des filles sans virilité, sans aucun hamasse comme on dit en arabe. Et ce qui est drôle, c'est qu'on va se tuer pour gagner le DHJ, le club le plus fort du moment.
Tout celà, c'est pour nous montrer que l'équipe marakchie joue bien devant les grands et trop gentil pour gagner les petits. On appelle celà le complexe de supériorité (al 3orour) Mais réveillons-nous! Le Kawkab est en train de devenir un petit club! Car excusez-moi monsieur Azad, les slaouis étaient trés faibles avec des grand-péres comme Ouchela, Ben Chrifa. Il fallait gagner ce match car maintenant, je doute fort qu'on puisse remporter celui contre les doukalis et j'espére avoir tord.
Dima KAWKAB:
www.anwarock.jimdo.com

Abus
vote down
vote up
Votes: +1
Ecrivez un commentaire
quote
bold
italicize
underline
strike
url
image
quote
quote
smile
wink
laugh
grin
angry
sad
shocked
cool
tongue
kiss
cry
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy
 
< Précédent   Suivant >