L’ogre Kawkabi dévore Berrchid

Le Kawkab AC, leader incontestable de la botola 2, a composté définitivement aujourd’hui même son billet d’accession au botola d’élite 1, après avoir corrigé les Hrisis chez eux (0-5).

Le KACM est irrésistible. Déjà sûr de son retour en Botola pro la saison prochaine avant la fin de la compétition, les rouges n’ont pas fait de détails en ce match décisif pour anticiper l’accession en élite 1 tant attendue par le public Bahjaoui. La préparation mentale était au rendez vous et l’appétit aussi. Du coup, l’ouverture du score n’a pas tardé et l’artiste Malki comme huit jours auparavant a ouvert la marque dès la 4eme minute (0-1). Les protégés de Dmiaï se sont rapidement et dès le début, rentrés dans le match après ce but de premières minutes et vont tout faire pour préserver leur avance. Juste avant la pause, c’est au tour du buteur maison Nordine El Gourch d’aggraver le score à la 40eme minute (0-2).

La seconde période débutait sur le même rythme que la première, le Kawkab a explosé une équipe de Berrchid certes qui n’a rien à attendre de cette confrontation mais, les rouges n’ont toujours pas oublié les menaces du président « propriétaire » du club adverse qui a promis de tout faire pour mettre au KACM les bâtons dans les roues et l’empêcher de retrouver sa place chez l’élite.

Khalid Qouss a imitait ses camarades à la 55eme min en inscrivant le 3eme but puis El Gourch revient encore lui, pour le 4eme et la 23 eme réalisation de son capital. Le 5eme et dernier but a été signé Harouach à la 89eme minute.

Les représentants de la capitale ocre ont de nouveau concrétisé leur large supériorité dans tous les compartiments, manquant même plusieurs opportunités pour creuser un écart encore plus conséquent. Avec cette large victoire en dehors de ses bases, le Kawkab a décroché avant l’heure une place parmi les grands la saison prochaine, réalisation qui était très probable depuis la trêve et, pour décrocher la couronne de champion, l’équipe doit rester ambitieuse toutefois novice à ce niveau.

En tout cas cet exploit sans précédent et jamais réalisé par un club de Botola 2, le Kawkab le doit à ses joueurs qui se sont montré très patients, le comité qui a fait avec des moyens de bord très limités, le capitain du navire à la tête du staff technique et surtout au public et vrais supporters qui n’ont jamais cessé d’encourager le club et de le soutenir au détriment de leurs temps et activités personnelles. Merci et FELICITATIONS.