Le HUSA Coule devant le KAWKAB (3-4)

Sous la fraicheur de la soirée à Agadir, le Hassania locale a pris l’eau (3-4) devant des Kawkabis euphoriques en ouverture de la 5e journée du botola pro. Le HUSA, qui encaisse sa première défaite chez lui, après avoir échappé par deux fois à une défaite devant l’ASS et le KAC en réalisant l’égalisation à chaque fois dans le temps additionnel. Cette fois les Soussis n’avaient pas la chance habituelle, pire ils ont même réussi à marquer contre leur camp.

Sèchement battus sur la pelouse d’Agadir vendredi en ouverture de la 9e journée, les Soussis ont subi un vrai revers et une véritable correction par les poulains de Dmiaï dans un match fou mais riche par la qualité de jeu technique et tactique et surtout de buts.

D’entrée le Kawkab s’est montré plus dangereux dans ses contres et a raté de scorer à trois reprises par Ouchrif qui s’est trouvé face au gardien et se précipite pour mettre le cuir dans les gans de Lahmadi, puis c’est autour de Malki dans la foulée qui frappe en dehors de la surface pour faire briller le keeper soussis et, enfin Oumansour qui place son tir cadré mais le gardien dévie en corner. La réaction des locaux n’a pas tardé, monopole du ballon dans le camp visiteur sans un véritable danger jusqu’à la 39e et suite à un corner frappé par Fahim le ballon traine devant les buts du Kawkab, réaction statique de la défense et L’attaquant Kwako d’Agadir n’avait qu’à pousser le cuir dans la cage d’Ouzouga pour donner l’avance à son équipe (1-0). La réaction du KACM était très timide en fin de première période sans revenir au score.

Les Kawkabis n’ont pas inquiété leur adversaire, Ils ont même encaissé un deuxième but deux minutes après le retour des vestiaires 47e min (2-0), le temps pour les Gadiris de fêter leur deuxième but et la défense locale en difficulté suite à un contre du Kawkab provoque un penalty en accrochant le héro du jour le revenant Alloudi enfin au niveau attendu. Pénalty transformé avec succès par le néo spécialiste Ouchrif 49e min (2-1).

Le fait de marquer très tôt était le tournant du match. Le Kawkab a repris confiance et a cru à toutes ses chances pour revenir au score voire plus. Alloudi l’ex international, à l’origine du penalty a continué à semer l’horreur dans la défense soussie et puis suite à un coup de pieds arrêté, Malki donne le paquet, repoussé par la défense et qui ? Alloudi d’une frappe détournée par le défenseur Gadiri dans la cage de Lahmadi 56 e min et l égalisation du Kawkab (2-2).

Le match commence à devenir fou. En l’espace de 10 minutes en deuxième période on a assisté à 3 buts d’affilé. Sonnés, les locaux ont commencé à multiplier erreur sur erreur sans inquiéter la défense du kawkab et le schéma tactique tracé par le Coach Dmiaï. Se sont les représentants de la capitale Ocre qui se sont relancés au moment où ils s’y attendaient le moins. Sur un effort individuel de Jbira du côté gauche, celui-ci échappe et passe entre quatre défenseurs Gadiris en obligeant Matouni à faire une passe en retrait pour son gardien qui rate le dégagement et le ballon est venu se loger au fond pour donner le troisième but Kawkabi 69e min (2-3).

Piqués à vif, les joueurs du coach Madih ont cru en leur chance habituelle pour revenir au score en espérant répéter le même exploit réalisé par deux fois contre Salé et Kenitra. Les multiples actions envers les buts d’Ouzouga toujours impérial dans ses interventions, n’ont pas aboutit et la magie soussie n’a pas fonctionné. C’est plutôt ce diable d’Alloudi qui était à l’origine de deux des buts du KACM qui fait couler définitivement le bateau Soussie en réalisant un festival dans la défense des locaux pour finir par le gardien Lahmadi et marque le quatrième but du Kawkab synonyme de la première victoire à l’extérieur malgré une réduction du score pour les locaux sur pénalty douteux accordé par l’arbitre en fin de rencontre toute en prolongeant la partie d’une dizaine de minutes.

Depuis leur succès litigieux à casa, les Gadiris ont pris seulement un point et encaissé six buts. Leurs problèmes récurrents dans le secteur défensif les ont encore pénalisés et le « gri gri » soussi n’était pas au rendez vous cette fois. Dominateurs tactiquement, les hommes de Dmiaï ont empoché une victoire logique. Elle leur permet de pointer le bout de leur nez dans la tête du classement (2e).