Le KACM n’enchaîne pas, L’OCS se relance

Le Kawkab, qui restait sur une série de bons résultats, n’a pas ajouté Asfi à son tableau de chasse (1-0), samedi. Avec leur première victoire à domicile, les safiots se donnent un peu d’air.

Fin de série sans défaite pour les Kawkabis. Les poulains de Dmiaï visaient samedi un autre succès de rang deux à l’extérieur en championnat, une performance qu’ils auraient pu encore réalisée cette saison après celle d’Agadir. Mais les Rouges ont été accrochés à Safi par une équipe Safiote qui jouait le match de l’année et qui n’arrive pas à s’imposer sur sa propre pelouse en très mauvaise état pour jouer au football. Ce match était considéré comme une prolongation ou rupture du contrat de Zaki à la tête du staff technique des sardiniers mais la chance a sourit encore une fois au coach Baddou qui avait toujours ce coup de pouce du ciel pour réaliser un exploit.

Le Kawkab méritait sans doute mieux. Le combat habituel des joueurs était au rendez vous et sans « l’accident » de Zoubairi malheureux joker qui a occupé tous les postes de la défense, et qui a détourné le centre de l’attaquant Bayoud dans sa propre cage en trempant Ouzouga qui est parti pour la réception du ballon 22e min (1-0).

Et puis c’était tout. Plus d’occasion de but, les locaux ont renforcé leur défense pour garder l’avantage une tactique spécifique Zaki alors que le 3-5-2 tissé par Dmiaï a fait correctement son travail surtout la récupération du ballon au milieu de terrain par un Kwakou impérial dans ses interventions, le retour souvent de Otto Bong au milieu de terrain pour lancer Jbira à gauche et Alloudi à droite bref, les joueurs ont fait le travail qu’il fallait faire. Certes, Braro n’était pas dangereux sur le côté droit mais l’état de la pelouse ne le permet pas et il fallait jouer des balles aériennes seulement la défense adverse était aussi là pour couper les contres visiteurs.

La fin de la deuxième période était vraiment fatale pour Zaki et ses hommes qui avaient en plus de la chance, la maladresse des Ouchrif, Quaouss et Essaidi qui ont raté à trois reprises de revenir au score. Les Safiots tiennent enfin. Ils ont obtenu samedi leur première victoire de la saison à domicile, après s’être inclinés par deux fois dans leurs bases et le, jamais deux sans trois n’a pas fonctionné, prolongeant ainsi le séjour de Zaki à Safi pour quelques semaines.