Le rêve des Kawkabis est en train de prendre forme OCK 0-4 KACM

C’était le jour du Kawkab. Le jour où le peuple rouge a rendu hommage aux supporters Kawkabis mécontents des derniers résultats mais fidèles par des encouragements inconditionnels, leur club a décroché un succès majuscule à Khouribga et le rêve de tout les Kawkabis pour la course au titre revient sur seine. Cette course aux trophées et aux compétitions continentales qui échappe au KACM depuis les années 90.


Dimanche, les hommes de Dmiaï se sont imposés face à Kouribga (0-4) avec la manière au terme d’un choc prévu intense sur le papier mais, sur le terrain un match à sens unique et qui a vu les Reds mener 2-0 dès la première période, Bahja à la 34e min échappe au vétéran Amzil et va battre le portier phosphatier d’un tir croisé puis, sur pénalty à la 42e min suite à l’accrochage de Ayyati dans la surface de réparation par deux défenseurs Khouribguis.


Dans la foulée d’un avant-match à grande émotion pour les locaux et dans une ambiance assez indescriptible à Khouribga, les Rouges ont été irrésistibles dans la première demi-heure. Les locaux ont plié une première fois face à leurs visiteurs, impressionnants de sang froid pour se jouer de leur adversaire du jour sans aucune intervention du coach Dmiaï très calme sur son banc.
Amzil finit en pleurs
Au retour des vestiaires, Ayyati l’a concrétisé en concluant une superbe action collective, se trouve face au gardien phosphatier et inscrit le troisième but à la 62e min (0-3). En difficulté, l’OCK a pourtant trouvé les ressources pour s’en sortir et limiter les effets de la vague rouge en étant plus agressif dans le mauvais sens du terme, ce qui a valut un carton rouge pour le défenseur Amzil laissant ses camarades à terre. Buteur par deux fois, le héro du jour Bahja est revenu trembler les filets adverses suite à une action encore collective initiée par Quaouss et inscrit sa troisième réalisation personnelle et quatrième but du Kawkab 72e min (0-4).


Dans une fin de match tendue avec des locaux KO debout, Bahja aurait pu aggraver le score sans un excès de dribles dans la surface alors que les phosphatiers, renforcés par plusieurs changements n’ont réussi à empêcher le club de la capitale Ocre d’engranger une onzième victoire, en deuxième position du tableau et à deux points du MAT leader. Il reste désormais cinq journées à tenir pour les Reds, qui accueilleront notamment les bidaouis de RCA le prochain match, un concurrent direct pour les deux premières places. La saison n’a pas encore connu son épilogue.