Les Rouges font chavirer les Soussis

Première défaite en 2014 pour le Hassania d’Agadir, tombé au Marrakech Stadium (2-0) samedi. Les Kawkabis assurent donc le maintient en botola pro élite 1 tant réclamé par le staff technique et le comité, alors que le public des rouges se pose toujours la question sur le but du club après. 

Le KACM est toujours sur le podium et les supporters s’en frottent les mains. Une semaine après avoir neutralisé un concurrent direct à Casablanca , le Kawkab a fait chuter sur sa pelouse des gadiris très mal organisés défensivement (2-0). La première défaite des Soussis en 2014 qui, pourtant sont partis à Marrakech pour rendre la monnaie aux locaux qui les ont battu au match allé (3-4) à Agadir. Une revanche complètement ratée. La formation Kawkabie est ainsi assurée de conserver sa place parmi l’élite et pourra même creuser l’écart sur ses poursuivants en jouant son match retard contre le DHJ. Avec cette neuvième victoire de rang et son neuvième match sans défaite, Les poulains de Dmiaï se placent provisoirement en deuxième place du championnat avec deux points de retard sur le MAT leader de la botola. Et les Rouges l’ont bien méritée.


Dans un Chaudron bouillant, les Kawkabis ont réalisé une partition très aboutie pour venir à bout des Gadiris, qui se sont présentés avec l’esprit de la revanche sauf que, les troupes de Madih n’ont pas résisté plus que quatre minutes. Suite à une attaque locale, le ballon a été repoussé par la défense visiteuse trois fois avant de retrouver Oumansour qui relance Ouchrif du côté droit, celui ci pénètre seul dans la surface de réparation et bat le portier Gadiri d’un angle fermé, (1 – 0 ; 4e min ). Si la belle mécanique Soussie s’est trouée, ce n’est pas pour rien, l’équipe de Madih possède une des plus mauvaises défense de la botola avec son milieu de terrain inexistant face à la machine huilée du KACM qui a étouffé l’attaque Gadirie, incapable de mettre en place son jeu. Présents au pressing, les Rouges ont en plus gêné les visiteurs dès le coup d’envoi en passant sur les côtés. Une domination concrétisée par la frappe sublime qui a ramené le premier but au cours de cette première période.


Au retour des vestiaires, Madih a réorganisé son milieu de terrain en intégrant un vieux attaquant Souari à la place d’un défenseur, espérant l’égalisation seulement, la possession de balle de la part des visiteurs n’a jamais mis en abri sa défense fébrile. Soufiane Alloudi s’est longtemps baladé entre les défenseurs gadiris et à chaque fois c’était comme un avertissement aux adversaires. S’il a placé deux frappes qui ont failli faire mouche, il a aussi stoppé les passes courtes tentées par le milieu soussi Histoire de participer au schéma tactique mis en place par le coach devant la cage de Lamhamedi qui s’est également mis en évidence sur les rares temps forts Gadiris.
L’équipe Gadirie a tenté le tout pour le tout : passer par les cotés, balles aériennes ou encore un pressing haut, afin d’égaliser. Mais le Kawkab a su s’adapter. Positionnée plus bas au retour des vestiaires, la formation locale a ainsi doublé la mise sur un contre de Ayyati, passe millimétrée vers Alloudi, toujours lui, qui contrôle de la tête SVP pour passer son garde du corps Ait Derham avant de placer une frappe, très mal négociée par Ahmadi « un néo international » responsable aussi sur les deux buts (2-0, 67e).


Si L’équipe d’Agadir subit un coup d’arrêt avec cette quatrième défaite en botola pro de la saison, le Kawkab regarde devant.